fbpx
Réseautage en sous-bois

Réseautage en sous-bois

Réseautage en sous-bois

Armillaria lutea – Armillaire bulbeuse, Myxomycete sp., plasmode et sporocarpes immatures, moisissure et Mollisia cinerea – Mollisie cendrée

Ici, il y a foule sur ce tronc de pin en décomposition et gorgé d’humidité ! Au premier plan, une Armillaire bulbeuse sort son chapeau méché de jaune, tandis qu’à l’arrière, un plasmode de ce qui pourrait être un Badhamia sp. s’organise en tête d’épingle en vue de produire, lui aussi, ses spores. Champignons et myxomycètes cohabitent plus ou moins pacifiquement et tentent, chacun à leur manière, d’étendre leur sphère d’activité : pendant que le myxomycète déploie ses pseudopodes, le champignon jette ses lignes noires à l’assaut des arbres : les rhizomorphes de l’Armilaire, dont on distingue un brin ligneux à l’arrière plan, sont des armes redoutables pour la conquête des forêts. Et ce n’est pas tout : se distinguent également, les petits disques gélatineux gris de la Mollisie cendrée (en haut à droite notamment), tandis que le plasmode du myxomycète semble avoir fort à faire avec une moisissure blanchâtre bien décidée à le parasiter (au centre de la photo).

Le 1 novembre 2016 à Arengosse (Les Landes, France)

Joli coquelicot nouveau

Joli coquelicot nouveau

Joli coquelicot nouveau

Fructification sur lichen du genre Cladonia

Je n’ai pas encore eu trop l’occasion de contempler et prendre en photo les fructifications des lichens. Ces dernières pourraient nous méprendre en laissant penser à des fleurs en boutons, mais c’est bien de champignons qu’il s’agit et de la partie produisant les spores. Inutile de préciser que les champignons peuvent prendre toutes les couleurs, pour une raison que j’ignore, et que le rouge n’a pas l’exclusivité de ce coquelicot fongique comme on le retrouve chez l’hivernale Pézize écarlate ou la célèbre Amanite tue-mouches.

Le 20 octobre 2018 à Poursuguères (Les Landes, France)

Fanfare de trompettes vertes

Fanfare de trompettes vertes

Fanfare de trompettes vertes

Cladonia fimbriata – Cladonie (Ascomycète – Lichen)

On ne le sait peut-être pas mais les lichens sont, depuis la fin du XXe siècle, pleinement intégrés dans le règne de la Fonge après avoir été perçus comme des végétaux puis des organismes « mixtes » mi-plantes, mi-champignons. Ces mycètes sont effectivement particuliers : ils associent intrinsèquement un champignon d’une part et une cyanobactérie ou une algue de l’autre. Le premier assure la pérennité de l’espèce (via les spores), l’apport d’eau et de nutriments, tandis que le « partenaire » transforme l’énergie ambiante en sucres et protège le premier. Les lichens sont des colonisateurs pionniers des milieux les plus arides. Ils sont aussi précieux en étant de très bons indicateurs des pollutions atmosphériques.

Le 21 décembre 2013 à Morcenx (Landes, France)

Créatures des marais

Créatures des marais

Créatures des marais

Mitrula paludosa – Mitrule des marais

La photo de champignons a cela en commun avec la chasse du même nom que le fait de trouver le bon endroit est une source de plaisir fluctuante parfois intense. Mais les critères sont différents, cela peut être une belle situation, un groupe photogénique, une espèce rare ou que l’on n’a pas encore eu l’occasion de photographier. La Mitrule des marais fait partie de cette dernière catégorie, sans être rare dans le sens « d’en voie de disparition », son observation n’est pas si fréquente. Il lui faut une eau non polluée. Bizarrement, ce jour-là, j’ai vraiment eu le sentiment que j’étais dans le bon lieu, au bon moment peu de temps avant d’en trouver le premier spécimen. Et puis, pour prendre la photo, il faut parfois savoir se mouiller…

Le 13 avril 2016 à Sabres (Landes, France)

Les doigts de l’homme mort

Les doigts de l’homme mort

Les doigts de l’homme mort

Xylaria sp. – Xylaire (ascomycète)

J’ai emprunté ce titre funèbre au nom vernaculaire de cette espèce coriace que les Anglo-saxons ont baptisée Dead-man fingers. À la manière d’un plan de film d’horreur, on peut trouver des spécimens, rarement solitaires, mais formant des petits groupes, dont la forme longiligne (souvent plus trapue qu’ici) et de couleur noirâtre évoque les doigts d’un cadavre sortant de terre.

Le 11 juin 2016 à Nouaillé-Maupertuis (Vienne, France)

Pin It on Pinterest