fbpx
Nouvelle Exposition au muséum de La Rochelle

Nouvelle Exposition au muséum de La Rochelle

Nouvelle Exposition au muséum de La Rochelle

C’est officiel : bientôt au
Muséum d’Histoire Naturelle de La Rochelle.

Champignons et compagnie

Photographies d’une biodiversité discrète à ras le sol

C’est annoncé dans l’agenda : nouvelle expo au Muséum d’Histoire Naturelle de La Rochelle

Du 14 novembre 2020 au 19 septembre 2021

Et c’est un immense plaisir d’être ainsi exposé dans ce muséum que j’affectionne tant et ce depuis que j’y trainais mes baskets de gamin fasciné et un peu effrayé dans la galerie zoologique…

Extrait du programme

” À travers le regard de Vincent Lagardère, photographe enthousiaste des merveilles cachées de la nature qui nous entourent, venez découvrir les champignons comme vous ne les avez jamais vus. Des collections d’aquarelles du muséum et de la Société des sciences naturelles de la Charente-Maritime compléteront le panel de l’infinie biodiversité des « mystérieux mycètes » !”

AUTOUR DE L’EXPO POUR LES FAMILLES ET LES ENFANTS

  • Conférence – Mercredi 18 nov.embre 2020 à 18h. Mystérieux mycètes, une biodiversité discrète de formes et de couleurs par Vincent Lagardère
  • Atelier – Samedi 5 décembre 2020 de 14h30 à 17h30. Et si on découvrait de nouvelles espèces de champignons ? Enfant 8/12 ans

Mystérieux mycètes, le livre

Mystérieux mycètes, le livre

Mystérieux mycètes, le livre

Mystérieux mycètes

Une biodiversité discrète de formes et de couleurs

17€ Net + frais d’envoi
Texte et photos : Vincent Lagardère
80 pages, 115 photos.
Couverture souple dos carré collé cousu.

Disponible à la vente en librairies à Poitiers, lors des expos et sur ce site.

Champignon… ce nom évoque l’automne, une balade en forêt et une bonne omelette. Certes, certes… mais si, à la lecture de ce livre vous aviez l’envie d’en savoir un peu plus à leur sujet, alors je vous aurai communiqué un peu de ce pourquoi ils me passionnent. Car les mycètes, champignons d’après le grec mykês, sont partout, en toutes saisons et ne révèlent à nous, créatures de la surface, qu’une petite partie d’eux-mêmes.

Photographier les champignons a été l’occasion de s’y intéresser de plus près. Apprendre que ces organismes ne sont ni végétal, ni animal et forment un règne du vivant bien à part avec son rôle (sans champignons, pas de forêt). Constater comment ils forment des architectures complexes et variées. Ce livret, prolongement d’une exposition, fait la part belle aux graphismes, aux jeux de texture, aux constructions éphémères que s’ingénient à produire ces organismes. En plus des champignons, je vous invite également à découvrir d’autres « mycètes » : les myxomycètes, organismes encore plus discrets. Ces créatures « ultra-terrestres », ni animales, ni végétales, sont des formes unicellulaires ; elles se déplacent comme tous les animaux. Puis quand les conditions le justifient, elles se fixent pour produire des spores à l’aide de petites structures visuellement proches de celles des champignons.

Un photographe nature est forcement sensible aux questions écologiques. Le seul endroit où vous n’avez aucune chance de trouver un champignon : un champs traité. Rouille, cloque du pêcher, etc. sont des champignons parasites potentiellement ravageurs de récoltes. Mais, c’est aussi oublier que d’autres champignons, en symbiose, régulent et apportent eau et nutriments à la plante. Cette biodiversité nous est encore bien trop discrète, absentes des considérations environnementales. Pourtant avoir une meilleure perception de leurs rôles dans l’équilibre des écosystèmes est une occasion à ne pas rater. Qui sait… Les champignons sauveront peut-être le monde !

Pin It on Pinterest