fbpx
Les enfants des arbres japonais

Les enfants des arbres japonais

Les champignons inspirent toutes les cultures populaires. Au Japon, il y a un esprit derrière chaque chose, les kinoko ou littéralement enfants des arbres forcent également l’imaginaire japonais shinto. Ils sont aussi les alliés précieux de la pharmacie, citons par exemples: les Reischi (le Ganoderme luisant, ici représenté en bas à droite) ou encore certains Cordiceps. En gastronomie, les Shitake et les Matsutakes, sont, comme la sauce soja, riches en cette cinquième saveur recherchée en Asie : l’umami.

On les retrouve dans les figurines populaires et précieuses que sont les netsuke. Ces petites sculptures en bois, os, métal ou ivoire, aujourd’hui objets de collections, étaient des sortes de gros boutons bloquant les lacets des blagues à tabacs et autres boîtes à médicaments dans la ceinture des kimonos.

L’âge d’or des netsuke eut lieu pendant la période Edo (17e-19e siècle) et, à l’ouverture du pays à l’occident, durant l’ère Meiji, les netsuke deviennent rapidement objets de collectionneurs séduit par la variété et le soucis du détail de ces chefs d’œuvres miniatures.

Tib Gordon, Metal Fungi

Tib Gordon, Metal Fungi

Une petite présentation d’un ami illustrateur et auteur de BD : Tib Gordon.

Rencontré sur les bancs de l’École Européenne Supérieure de l’Image (EESI d’Angoulême) à la fin des années 1990. Notre goût commun pour la culture métal et le fantastique nous ont permis de maintenir un lien. Merci les réseaux sociaux !

Aujourd’hui on brainstorme… Demain peut être un projet à 4 mains autour de l’univers fongique. Sérieux et terre-à-terre s’abstenir…

To be continued…

Pim, Pam, Pop Culture

Pim, Pam, Pop Culture

Juste une première petite page pour citer les sources des images afficher sur la page et rendre à César se qui lui appartient.

On retrouvera donc pêle-mêle des références issues :

 

  • De l’illustration avec
    • l’illustratrice, auteure de livre pour enfant et mycologue Béatrix Potter (1866-1943);
    • l’illustrateur Édouard Riou (1833-1900) pour Jules Verne (Voyage au centre de la Terre) ;
    • l’illustrateur Saccstry et ses mushroom girls ;
    • l’illustrateur Skynner (1978), illustrateur tagger et auteur de pochette de disque ;
  • De la BD, du Comics et du Manga avec
    • Franquin et son personnage de mycologue génial Pacôme de Champignac ;
    • Les maisons et autres objets mycologiques et alimentaires des Schtroumpfs de Peyo ;
    • Les personnes délirants milices de gangster-limace ou ninja du clan Shiitake dans le comics I Hate Fairy Land ;
    • Les champignons “explosifs” de l’étoile mystérieuse d’Hergé ;
    • Les horreurs graphiques et fongiques des courtes histoires du mangaka Junji Ito ;
  • De la musique avec
    • De la techno-trance bizaroïde avec le duo franco-israëlien Infected Mushroom ;
    • De la punko-pop-alternative (et un poil cheesy) avec le tube de Billy-Ze-Kick ;
    • Du Doom Metal/Stooner gras et lourd avec Lucifungus ;
  • Des films et des séries avec
    • La forêt bioluminécente d’Avatar de Cameron ;
    • Quelques épisodes de série comme X-Files ou Hannibal ;
  • Les jeux vidéos avec
    • Mario et ses champignons ;
    • Les jeux d’aventure et de rôle quels que Skyrim, Zelda… ;
  • Les objets, scultures ou céramiques avec :
    • Les céramiques de la jeune américaine Lori Phillips s’inspirant des mousses, écorces et champignons pour les motifs de ces créations ;

Voilà ceci n’est qu’un échantillon de l’univers des champignons, source d’inspirations pour les humains dans leurs réalisations plus ou moins fantaisistes…

Pin It on Pinterest